Buenos Aires centro (6)



Selon une enquête de l'Université Ouverte Interaméricaine (UAI - Buenos Aires - 2014), 72,4% des femmes argentines interrogées déclarent avoir été interpelées ressemant dans la rue par des cris, des mots vulgaires ou des sifflements. 59,2 % d'entre elles ont dit se sentir mal à l'aise, intimidées ou violentées.