manifestation en présence de Perez Esquivel



Manifestation de la gauche argentine suite à l'assassinat du procureur Alberto Nisman sous le slogan: "AMIA : assez d'impunité, pour une commission d'investigation indépendante et l'ouverture des archives". Ici, une femme tient une pancarte: "Justice, si l'histoire est écrite par ceux qui gagnent, cela veut dire qu'il existe une autre histoire. La vraie histoire... Que celui qui veut entendre, écoute".

Buenos Aires centro (6)



Selon une enquête de l'Université Ouverte Interaméricaine (UAI - Buenos Aires - 2014), 72,4% des femmes argentines interrogées déclarent avoir été interpelées ressemant dans la rue par des cris, des mots vulgaires ou des sifflements. 59,2 % d'entre elles ont dit se sentir mal à l'aise, intimidées ou violentées.